Prothèse discale cervicale

Remplacement du disque intervertébral cervical par un disque artificiel

Prothèse discale Cervicale

Les disques artificiels sont des implants qui ont été développés dans le but de restaurer le fonctionnement des disques intervertébraux, pour les reconstruire avec maintien de leur mobilité.

Le rachis cervical est abordé par voie antérieure. Les éléments vasculaires, la trachée et l’œsophage sont écartés pour exposer le disque intervertébral atteint.

Cet abord respect la musculature. Le disque malade est retiré, tout comme des repousses osseuses, des protrusions discales ou hernies qui compriment les éléments neurologiques. Les plateaux vertébraux sont écartés et remis à la hauteur où ils étaient avant le début du processus dégénératif.

 

Un implant est ensuite mis en place qui assure la mobilité entre les vertèbres. Ce type d’implant contient un dispositif de mobilité permettant la bascule des plateaux vertébraux instrumentés. Un plateau métallique supérieure et inférieure sera mise en contact avec les vertèbres, leur surface poreux permettra ultérieurement que l’os y soit attaché. Ils sont munis d’un dispositif qui assure leur stabilité. Entre les plateaux un noyau en plastique spécifique assure la possibilité de bascule entre des vertèbres, mais aussi une certaine translation pour mieux rétablir des mouvements physiologiques.

Le design de ces implants ainsi que leurs positionnements corrects est capital pour la réussite d’une telle opération.

Le principal intérêt est que le fonctionnement du disque est rétabli, l’autre avantage est de pouvoir diminuer la dégradation des disques avoisinante (Syndrome néo charnière) qui n’ont pas de surcharge pour assurer la mobilité du segment opéré.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La prothèse discale a beaucoup d’avantage mais on ne peut pas l’utiliser dans toutes les situations. Comme elle ne rétabli que le disque, si les autres structures ont trop de dégradations, elle ne pourrait pas suffire.