décompression Foraminale

Décompression Foraminale

 

Compression Neurologique

 

Le rétrécissement du canal vertébral ou sténose provoque la compression des éléments neurologiques qu’elle contient. Elle peut se développer de deux manières. Le canal vertébral peut être très petit de naissance, on parle alors de sténose constitutionnelle. Toute compression supplémentaire peut facilement déclencher une symptomatologie. Elle peut être aussi dû à des lésions dégénératives traumatiques ou d’autre affections, on parle alors de sténose acquise.

La compression se développe le plus fréquemment par des lésions dégénératives.

Avec la dégénérescence discale, la hauteur vertébrale diminue au niveau du disque. La diminution de la hauteur discale conduit à un bombement de la structure discale, le canal vertébral va diminuer de taille progressivement. Les articulaires postérieures vont également s’élargir avec la diminution de longueur des fibres au niveau du capsule articulaire et du ligament vertébral.

 
 
 
Compression Foraminale

 

Le télescopage des articulaires postérieures va diminuer la taille des foramens avec le développement d’une compression foraminale.

Les disques dégénératifs peuvent laisser échapper certaines parties du centre du disque formant des hernies discales dégénératives comprimant les éléments neurologiques de manière rapide ou bien ce processus peut être responsable d’une diminution progressive du canal vertébral avec une compression lente des éléments neurologiques qui vont s’adapter et tolérer cette situation relativement longtemps jusqu’à ce qu’une sténose, une rétrécissement importante survienne avec l’altération lente des capacités.

Compression L4-L5 importante

Compression latérale au recesses irritant des racines

Compression globale importante

La compression au niveau du canal est plus importante en extension – en position debout, en position assise c’est à dire en flexion relative, il y a plus de place pour les nerfs.

Si le rétrécissement se développe lentement, le premier signe peut être la fatigue des jambes lors de la marche limitant de plus en plus la distance qu’on peut parcourir avant devoir s’arrêter ou s’asseoir. On parle alors de claudication neurogène.

Le traitement médical efficace au début s’appuie sur les anti-inflammatoires, les antalgiques, et les infiltrations. Toutefois, seul le traitement chirurgical peut soigner la cause et agrandir le canal vertébral par les techniques de décompression.

Décompression  du canal lombaire

Le recalibrage est une technique de décompression par voie postérieure visant à réséquer des structures osseuses et ligamentaires qui compriment les éléments neurologiques. Lors de ces gestes, une partie des articulaires hypertrophiques sont retirées de telle manière que la stabilité de la colonne vertébrale ne soit pas menacée. Ces articulaires sont partiellement réséqués dans la mesure nécessaire par des voies d’abords minimisées et adéquates de telle manière que la liberté des éléments neurologiques soit assurée au niveau du canal vertébral mais aussi au niveau des zones foraminales dans la zone où la racine quitte la colonne vertébrale.

Ces techniques de recalibrage peuvent être utilisées sur plusieurs niveaux si ceci s’avère nécessaire.

La laminectomie est un geste lors duquel la lame couvrant le canal vertébral sur sa partie postérieure, est retirée. La résection de cette partie osseuse n’altère pas la stabilité de la colonne vertébrale car les structures ligamentaires qui s’y attachent n’ont qu’un rôle limité sur ce plan. Dans les cas où une compression importante existe au niveau des éléments neurologiques, la résection de cette lame permet d’accéder au canal vertébral et d’assurer la libération progressive des éléments neurologiques. Une discectomie peut être associée à cette laminectomie si nécessaire. Toutefois, ceci peut provoquer un certain instabilité de la colonne vertébrale d’une manière plus considérable. Un recalibrage au niveau des articulaires postérieurs et au niveau des zones foraminales augmentent l’efficacité de la décompression. Si l’instabilité semble trop importante, une ostéosynthèse peut être également associée avec une arthrodèse.

Décompression Foramlinale

 

Une compression des éléments neurologiques peut souvent survenir au niveau de la zone foraminale là où la racine quitte la colonne vertébrale. Décomprimer cette zone n’est pas particulièrement aisé car par voie postérieure, la partie latérale de ce conduit n’est pas toujours accessible. Pour accéder à cette zone latérale, il peut être nécessaire de réséquer trop de structures osseuses, au point que la stabilité de la colonne vertébrale est parfois menacée.  Alors, une voie extra foraminale peut être choisie avec un accès directe. Si une décompression foraminale est décidée, une résection peut être nécessaire au niveau des structures osseuses telle que le sommet de l’articulaire supérieur qui entre en conflit avec la racine. Ce conflit est dû à des lésions dégénératives. Des fragments discaux peuvent être expulsés dans cette zone, et peuvent être enlevés par cette voie.